2040...dix ans après l'ouverture de la célèbre académie Randall, vingt-huit ans après l'apparition des premiers spectres...le monde tel qu'on le connaît n'est plus le même, désormais, la survie de l'humanité dépend de ces soldats dotés de pouvoirs paranor
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Top Sites du Cercle de la Rose Noire Un clic par jour, c'est pas grand-chose ; )

Partagez | 
 

 Un infiltré connu de tous : "Gauthier, Nathan Gauthier !"

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Gauthier

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 01/05/2011

Feuille de personnage
Type de personnage: Humain
Élément:

MessageSujet: Un infiltré connu de tous : "Gauthier, Nathan Gauthier !"   Dim 1 Mai - 23:56

~Votre personnage~

-Nom : Gauthier

-Prénom : Nathan

-Sexe : Masculin, bien entendu !

-Âge : Dans la fleure de l'âge de l’adolescence ! Bon... d’accord. 19 ans

-Genre : Mais il est évident que je suis un exorciste ! Comment ça je ne suis pas crédible ? Ce n’est pas parce que je n’ai aucun po... vous n’avez RIEN entendu !
Élève ayant complété à 85% sa formation (dans ce RP, on se base sur le fait que la formation d'un exorciste est fort longue, et que le cycle normal dure dix ans, cependant on peut intégrer une année correspondant à notre "niveau"... Nathan a intégré Randall à 16 ans au niveau d'un cinquième année)

-Nationalité : Français (le premier je crois !)

-Signe du zodiaque : Rêveur insomniaque

-Citation : "

-Élément(s) maîtrisé(s) et Voie : Tous ah ah ! Je suis le meilleur ! Enfin... peut être qu’un jour je les maîtriserai. Pour le moment c’est vrai que je ne peux en utiliser mais ça viendra ça viendra ! Vous pouvez d’ores et déjà m’admirer pour ma maîtrise incomparable de l'air un peu truquée. (Chut, c'est un secret)

-Description physique :

Le physique de cet individu du nom de Nathan Gauthier a bien changé au cours du temps.
Prenez par exemple celui qu’il abord en 2040 à dix-neuf alors qu’il fait partit des élèves de l’académie de Randall. Il s’agit d’un adolescent dont la couleur de cheveux à défaut de dévier la gravité défie la gamme chromatique habituelle : la teinture leur donne une couleur bleu penchant vers le turquoise. Coupés court, ils ne sont pas particulièrement en ordre - peu importe : ça donne un air classe. La frange n’est pas particulièrement lisse et ne cache pas les yeux poupre de l’extravagant personnage qui, eux, aiment afficher une expression un soupçon moqueuse et insolente en accord avec un léger sourire, ce qui explique pourquoi les gens ont tendance à se méfier de Nathan. Et ils ont bien raison de se méfier de cet impertinent à la peau pâle.
En accord avec ses cheveux, il aime bien porter des teinte de bleu et de noir. Un bon exemple de son style vestments ? Un T-shirt coloré par un dégradé des nuances de bleu partant du blanc au col jusqu’au noir en bas, une veste avec de la fausse fourrure aux manche et à la capuche noire assez légère, un jean sombre et une paire de chaussure noir passe partout. Le tout n’est pas l’idéal pour mettre en valeur sa musculature. Normal, il n’est pas baraqué mais a au moins le mérite d’avoir une taille plus haute que celle de la moyenne des gens de son age. La seule exception à la dictature du bleu est un casque baladeur d’un rouge éclatant qui, lorsqu’il n’était pas à sa place à abriter les oreilles, est autour du cou. La véritable question est de savoir si le fil de ce casque est relié à un baladeur parce que personne ne l’a jamais vu en utiliser un.

-Description mentale :

En vérité son comportement dépend de VOUS cher interlocuteur. Enfin le changement de personnalité n’est pas suffisament drastique pour faire penser à un cas de schizophrénie mais il faut avouer que l’attitude de Nathan est grandement affectée par la personne devant lui et par la situation présente.
Commençons par expliquer les classifications qu'attribue le cerveau de notre sujet à ses interlocuteur.

I. Le Sexe de l’Interlocuteur...
Non, je ne parle pas ici de l’activité sportive (car je sais que cette blague a déjà été faite sur ce forum) mais plutôt du fait que vous ayez ou non un chromosome Y. En effet notre individu a tendance à adopter un comportement quelque peu différent selon le fait que vous soyez une vieille dame/femme(mûre)/jeune fille/fillette ou un vieux chnoque/homme(mûre)/ado/petit chieur. Comme vous l’avez sûrement remarqué à cette étape de votre lecture, les classifications pour le sexe féminin accordée par l’esprit du personnage sont en moyenne plus respectueuses que leur équivalent pour le sexe masculin. En effet une éducation assez stricte a au moins eu le mérite de lui faire rentrer dans la ta tête la galanterie. Ainsi on peut préciser que quelque soit l’état de colère ou de haine dans lequel Nathan est, il ne portera jamais la main sur une femme, sur le mur à côté cependant on ne peux garantir...
Si vous voulez optimiser vos chances d’avoir une relation amicale avec Nathan GAUTHIER, n’ayez pas de chromosome Y, mais attention à ne pas finir dans une relation trop amicale voir intime.
A ce sujet la direction précise que l’individu est monogame et célibataire.

II. L’Age de l’Interlocuteur...
Comme vous l’avez compris (car ici à LoKi INC nous ne pensons pas que les utilisateurs de nos produits sont des cons), un autre facteur entrant dans l’estime que porte Nathan à son entourage : l’âge. En effet, plus vous avez un âge proche de celui de notre sujet, plus vous avez de chance de pouvoir le côtoyer (et puisque vous êtes en train de lire cette présentation, la direction conclut que tel est votre but). Attention ce n’est qu’une tendance. En effet il se peut (dans de très rares cas) que le sujet soit attendrit par des gamins dont l’âge est nettement inférieur au sien et qu’il soit interessé par une personne nettement plus âgée que lui s’il la respecte. Ces informations ne sont données qu’à titre indicatif.

III. Le Tempérament.
Il est certainement vrai que l’individu étudié ici a un certain à priori selon les information évoquée au points I et II. Mais il se trouve que le paramètre le plus important est votre caractère. Enfin si je vous disais cela, il s’agirait d’un mensonge.
En la vérité, c’est que tout dépends de votre tempérament si VOUS serez capable de le supporter.
En effet, le tempérament actif de Nathan pourrait vous ennuyer. Il faut dire que vous ne pourrez pas soupçonner que l’air agaçant, suffisant et impertinent qu’il se donne soit qu'une couche superficiel et que ce n'est que la face émergée de l'iceberg. Car il faut avouer que Nathan Gauthier est un individu, certes émotif, mais calculateur. C’est le genre de personne qui vous juge et défini votre type d’individu et qui vous teste constamment avec un caractère peu supportable avant de vous accepter comme ami. C’est le genre d’indivudu à mettre toute les chances de son côté sans que personne ne le sache par un travail acharné.
Mais n’oubliez pas que vous êtes sensés ignorer cela.

IV. Le Facteur de Situation
Tout ce que nous vous avons expliqué plus haut n’est valable que dans les climats calmes. En effet si jamais vous vous retrouvez en situation de tension. La meilleure attitude est de ne pas provoquer de chahut et d’accepter le côté calculateur qui ressurgit dont la principale qualité est la réactivité et la capacité d’improviser.
Nous pouvons aussi rappeler que Nathan est doué de bonne jambes pour s’enfuir si jamais il estime que la situation est trop dangereuse.
Par chance l’éducation stricte évoquée plus haut la le mérite de faire de lui une personne dévoué qui ne vous laissera pas tombé dans un climat tendu. Si à ce moment-là vous êtes dans une relation tendue, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même

-Histoire :

“Nom et matricule ?”
“Gauthier, Nathan Gauthier... Euh V3609 je crois...”
Le visage de la fonctionnaire se tordit en un rictus désagréable qui rajoutait au comique du personnage. Oui, lui se moquerait bien de la physionomie de cette bonne femme. Il s’agissait d’une masse graisseur mariée à une taille misérable ; d’un triple menton pendant sur un décolleté trop plein et de mains grasses aux ongles recourbés et faux. Ah ! Qu’il rirai devant ce mètre cube si seulement sa vie ne semblait pas dépendre de cette abomination de la beauté féminine. Sauf qu’il fallait dire qu’à l’heure actuelle l’adolescent était aussi tendu que la corde d’une arbalète avant le tir du carreau. Le monstre de graisse claqua de la langue dans un son tout à fait méprisant en levant légèrement les yeux de son ordinateur pour les fixer sur son “interlocuteur”. Les yeux de rats jugeaient à travers les lunettes en demi-lune l’impertinent qui avait osé déranger sa journée d’oisiveté au travail.
“Né le 27 mars 2021 à Lyon en France de Maria et Jonhatan Gauthier ?”
“Oui.” déglutit-il.
“Affinité ?”
Normalement, Nathan aurait sourit de façon insolente avant de faire remarquer que cette information était marquée sur l’écran, il aurait même pu pousser le vice jusqu’à l’indiquer sur l’écran. Dans le cas qui actuel, il avait plutôt tendance à se triturer les doigts, en espérant ne pas se tromper sur son précédent mensonge.
“Le vent.”
Oui, c’était ça, la précision, c’était l’attribut le plus accessible.
“La convocation.”
“Ah ! Oui...”
Pourquoi était-il aussi stressé que ses mains tremblaient alors qu’il cherchait un misérable bout de papier dans son sac ? D’habitude il arrivait à bien gérer le stresse. Ah moins que ce ne soit pas tant le stresse mais le rire nerveux qui lui tenait les tripes à l'heure actuelle. L’adolescent finit par attraper une chemise rouge et en tirer une feuille blanche ancienne anciennement pliée en trois qu’il s’empressa de remettre au mètre cube. Par contre, le candidat sembla voir son monde se déchirer lorsqu’il vit cette mégère froisser la feuille en une boule qu’il lança dans la corbeille la plus proche, en ratant son tir. Nathan paniqua et se figea. Aurait-il raté ?
“Voilà, complétez ce dossier là, à rendre dans une semaine. Et dans celui-là il y a toute les informations concernant votre statut d’élève.”
Il leva les yeux et vit devant lui deux dossier relativement épais. L’un bleu et l’autre jaune.
“Fiche le camp maintenant.”
Nathan était ivre de joie à ce moment là et commençait à le réaliser. Pour peu, il aurait embrasé ce monstre de cholestérol sur les deux joues - non, un regard sur cette bonne femme suffit à le dissuader. Il attrapa les deux blocs qu’il rangea dans son sac et s'éclipsa vers l’extérieur. L’air frais provoqua une montée d’adrénaline jusqu’au cerveau et un cri de joie.
Lui, Nathan Gauthier, simple mortel avait réussit à leurrer les exorcistes et avait gagné son droit d’entrer dans leur repère.
C’était un 12 août 2037.




Le garçon cligna des yeux derrière son bureau un peu surpris par la tournure des événements. En fait, il ne comprenait pas vraiment ce qui se passait mais savait que c’était ennuyeux. Cela lui tapait sur les nerfs et il le manifesta clairement en posa sa tête sur les bras croisés sur son bureau, réduisant son champ de vision à ce qu’il voyait au dessus de sa trousse cylindrique. Personne ne lui en voudrait de libérer le champ de vision du voisin dans son dos. Les autres élèves semblaient comprendre ce qui se passait, eux, manifestant un interêt bien plus vivace vers le speech du professeur à l’égard du nouvel élève. Après tout, personne ne penserait qu’un élève du premier rang s’avachit parce qu’il s’ennuit mortellement : ce rang-là, c’est pour les gosses attentifs. Si vous avez compris ça, vous avez compris pourquoi Nathan Gauthier avait des compliments sur ses bulletins de 6e.
Nathan Gauthier, un nom de famille banal et un prénom dans la norme qui désignaient alors une tête un peu trop blonde, celle d’un enfant ayant malgré lui hérité des gènes d’une mère albinos lui attribuant une coloration de peau, capillaire et rétinienne claire comparé à la moyenne. Il n’était pas pour autant une sorte de gars qui pouvait se faire passer pour un vampire, non, n'exagérons pas. Il prenait juste des coups de soleil bien trop facilement et était forcé par ses parents de toujours porter des lunettes de soleil en extérieur pour éviter que ses yeux ne subissent préjudice de l’astre du jour. Mais il était vrai que la coloration bleu des iris était bien trop faible pour cacher le flux sanguin parcourant le globe oculaire, ce qui leur donnait une teinte pourpre, actuellement fixée sur le nouveau, debout sur l’estrade près du tableau.
C’était un garçon, sûrement du même âge que les autres résidents des lieux - dix à onze ans. Il était assez pâle et étiré vers le haut, comme quelqu’un qui avait subit une poussé de croissance puissante et rapide ; on pouvait le remarquer aux manches un peu trop courtes et à sa maigreur relativement squelettique. Les habits étaient on ne plus banaux : jean, shirt et baskets. Il était assez dur d’inspecter le visage : il avait ses yeux marrons fixés sur le sol, visiblement honteux d’être présenté comme une sorte de chouchou. Ce regard était en partie recouverts par des cheveux châtains. Malgré la coupe courte, Nathan arrivait à remarquer quelques noeuds dans une tignasse visiblement dure à discipliner. Après, il fallait avouer qu’il avait aucune idée pourquoi l’enseignante - ah oui, au collège on dit “prof principal” - continuait à parler depuis cinq bonnes minutes comme si le nouvel élève était la neuvième merveille du monde, la huitième étant les gâteaux de sa grand-mère et son talent pour raconter des histoires de l’ancien monde. Peut-être il aurait mieux fallut écouter le discours... Et puis quoi encore.
Quoique... Il aurait mieux fallut le faire, rien que pour connaitre le nom de son nouveau voisin qui, comme part hasard, avait dû prendre la seule place libre au premier rang, à côté du squatteur près du radiateur.
L’heure de sciences de le vie et de la terre s’est passé dans un calme surprenant. Les sixièmes sont une classe au potentiel mature encore peu développé : en vérité, les gamins étaient bien trop captivés à scruter le dos du nouveau (ou son profil) pour développer des discussion philosophiques autre que des murmures excités. Si Nathan avait l’impression d’être un bête de foire, ce devait être pire pour le nouveau venu qui fixait son cahier avec un air buté. Oui, toute la détermination qu’il y avait à ne pas regarder autre part était... incroyable. Si notre cher protagoniste était dans un anime, il aurait pu voir le cosmos brûlant de son colocataire. Et même s’il ne voyait pas le cosmos en pratique, il était quand même assez inquiétant d’avoir un tel personnage à côté de soit. Nathan laissa de côté les explications de l’enseignante au sujet des fleures et entreprit de rédiger sur son agenda au crayon gris un simple message qu’il mit sous les yeux du nouveaux.
“Tu t’appelle comment ?”
Le châtain leva ses yeux sur Nathan qu’il regardait comme si celui-ci était un alien. Dixit le chevalier du zodiaque. Devant le désarroi évident du nouveau, le garçon reprit son agenda et continua de rédiger.
“J’ai pas écouté ce que disait la prof, donc je sais juste que t’es nouveau.”
Allez savoir pourquoi, cette nouvelle semblait rendre l’arrivant très heureux. Il n’y avait qu’a voir l'enthousiasme avec lequel il écrivait.
“Eric Lerand. Donc tu sais vraiment pas qui je suis ?”
L’alien haussa ce qui lui servait de sourcil. C’était désagréable de voir à quelle vitesse ce mot avait été écrit avec un écritre des moins moches. Son égo en aurait pris un coup s’il accordait de l’importance à ce détail.
“Ne me dis pas que tu es candidat à la StarAc’ ou danseur de techntonique, je t’achève avec ce bouquin d’SVT direct.”
Le dénommé Eric pouffa d’un rire quasi silencieux, observé par la totalité de la classe. Sauf par la biologiste en train d’écrire quelque chose au tableau.
“J’ai beau être athée mais je peux reprendre l’expression de mon vieux “Que Dieu m’en garde.”
“Tu veux dire “Qu’Athéna m’en garde ?””
Jugeant le regard de son correspondant, Nathan comprit que celui-ci ne connaissait pas la référence. Comme 80% des gens. Normal. Le reste des deux heures consécutives de science passa dans la même routine : des mots échangés et cachés dès que la prof s’avisait de jeter un regard dans la direction compromettante, des cours notés de façon bancale et une classe qui finit par se désintéresser du nouveau et qui avait repris ses activités habituelle : chahuter. Et ce, jusqu’à la récréation de la matinée.
Dès que la sonnerie retentit, une grande majorité des élèves se sont rués sur leurs affaires sur leur bureau pour les ranger dans leur sac. Le plus rapide pour ce faire a sans doute été Eric qui a même eu le temps d’aider Nathan à choper son sac et à l'entraîner vers la sortie avant que les autres élèves n’aient pu les rattraper. En fait, on aurait pu croire qu’il courait pour sa vie et le blond s’est amusé à croire que c’était véritablement le cas et suivit son camarade de classe dans son jeu. Les deux garçons trouvèrent refuge derrière le bâtiment B du collège, un espace assez exiguë entre une grille marquant une frontière avec l’espace sportif et la cours que personne n’approchait parce qu’il était bien trop proche du “réservoir à pions”. Et avec un peu de chance personne ne viendrait inspecter les lieux avant la fin du temps impartit pour l’interclasse.
“Pourquoi on a couru... comme ça ?” demanda Nathan en reprenant son souffle
Eric ne répondit rien, sortit de son sac une bouteille d’eau avant de laisser tomber ses affaires contre le mur. L’enfant ouvrit le contenant et fit un geste brusque pour éclabousser la grille d’eau.
“Je comprend que sois contre la politique d’économie de l’eau mais je ne vois pas à quoi ça t’avance de montrer ta colère comme ça.”
“Nathan, tu promets de ne pas faire un cas de ce que tu va voir ?”
“Tu sais, j’ai déjà vu un hamster faire du rodéo sur le dos d’un chat alors...” répondit le blond avec détachement.
“Sérieusement !” Eric n’avait pas encore côtoyé suffisamment longtemps l’albinos pour comprendre son humour.
“Oui oui, c’est bon ! Allez grouille si tu veux me montrer quelque chose !”
Nathan ne comprenait pas pourquoi le châtain faisait tant de manière. A moins qu’Eric soit quelqu’un atteint de paranoïa ? Oh, ça expliquerait pourquoi il fixe la grille mouillé comme si le KGB allait en sortir d’une seconde à l’autre.
Cependant malgré l’attitude relativement confiante et suffisante que Nathan aimait se donner, il afficha clairement sa surprise lorsque l’eau sur la grille gela sous le regard de son nouveau voisin de table en SVT.
“O.K... C’était quoi ça ?”
“Si tu avais écouté ce que disait la prof, tu saurais.”
“Attends, t’es un exorciste nan ?” Normalement il y aurait eu un soupçon d’admiration dans la voix du blond, non il n’y avait que de la surprise dans ce cas présent.
“Potentiellement, en fait j’ai des problème à cause de ça donc je préfère prévenir... On m’a renvoyé de mon ancien collège par ce qu’un élève m’a fait passé pour une brute...”
Ah ? Nathan, lui, aurait utilisé la magie comme moyen de devenir populaire. Il est bizarre Eric, il voit que le mauvais côté des choses. C’est pourquoi Nathan s’écria dans un geste théâtral.
“Bien ! Je t’accepte en tant qu’ami et vassal attitré ! En échange je ne ferais pas d’histoire sur tes pouvoirs !” déclara-t-il. “Ca te vas ?”
“Ton humour est vraiment grinçant...” soupira Eric en laissant un léger sourire transparaître sur son visage.
“M’en parle pas, s’il y a bien quelqu’un ici qui le sait ici, c’est moi.”


Lorsque la sonnerie retentit dans l’appartement à un moment fort peu opportun et un cri rageux lui répondit. Nathan se frotta l’oeil rougit devant la glace en contemplant son chef d’oeuvre. Super, maintenant qu’il s’était mis le doigt dans l’oeil il avait l’air d’une tapette avec ce globe qui pleure. Pourquoi avait-il fallu qu’au moment où il essaye de mettre ses nouvelles lentilles il ait fallu que quelqu’un daigne de sonner. Si c’est un publicitaire, Nathan le tuerais après avoir exploité sa nouvelle voix grave pour sortir une réplique culte. L'adolescent de quatorze ans se rinça le visage et laissa sa lentille non mise dans une coupelle prévue à cet effet avant d’aller ouvrir à la porte. Ainsi il eut le plaisir de se retrouver face à face avec son meilleur ami.
“Eric... quelle bonne surprise.”
“Euh tes yeux...”
“Je sais l’un s’est fait une teinture et l’autre est injecté de sang. Je trouve que cela se marie à merveille avec mon esprit de psychopathe, pas toi ?” répliqua Nathan avec un sourire moqueur sur son visage. Puis, devant le regard neutre de son interlocuteur il s’est sentit obligé d’expliquer. “Lentille, marre de porter des lunettes, le filtre protecteur donne une teinte bizarre et une doigt dans l’oeil ça fait mal.”
“Oh. Toujours aussi doué...”
“Tu pourrais te montrer compatissant au moins ! J’ai faillit devenir borgne par ta faute !” s’emporta faussement le blond sous un regard quelque peu blasé.
“Oui, c’est vrai, vient faire un calin à maman....”
“J’le savais ! M’approche pas ! J’aime les femmes nom de dieu !”
“Irrécupérable... Bon tu me fais entrer ou je vais me servir dans tes réserves de caviar d’aubérgine pour me faire des tartine ?” fit Eric en haussant des épaules.
Nathan secoua la tête en argumentant sur le fait que les jeunes de nos jours sont absolument sans espoir et laissa le passage libre à son ami. L’intérieur de la maison des Gauthier semblait spacieux, bien que parfois les objets ne s’accordaient pas très bien entre eux... Normal, la semaine dernière Mme Gauthier s’est initiée au Feng Shu. Aujourd’hui on dit même que l’harmonie contribue à repousser les spectres. Etrange, d’instinct, Nathan aurait pensé le contraire. Enfin, s’il était un spectre,il aurait agit de la sorte, pour bouleverser l’harmonie. Qu’importe, nous nous éloignons du sujet. Après tout le protagoniste de cette histoire est déjà en train de pinailler son meilleur ami pour sa lenteur et de l’inciter à grimper bers le grenier au moyen d’une échelle. Une échelle douteuse menant à une trappe au plafond d’où dépasse une tête stupide.
Eric décida de grimper malgré tout.
“Tu as interêt que cette découverte vaille la peine que je risque ma vie.”
“Rabat-joie !”
Le blond chercha à tâtons un interrupteur qui émis un claquement sonore avant d’amener un miracle.
“Que la lumière fut !”
Sans commentaires.
Le grenier était un endroit pour le moins poussiéreux où nombre d’araignée s’étaient établit. Il n’y avait qu’un coin de la pièce qui semblait avoir été remué récemment, celui-ci était organisé autour d’un coffre fort, forcé - à en juger les marques de maltraitement. C’est vers cet objet que l’intrepide Nathan s’orienta d’un pas assuré, des étoiles dans les yeux.
Eric finit par regarder le contenu du coffre par dessus l’épaule de son ami.
Il y avait de nombreux objets étranges qui à première vue n'entretenaient pas de cohérence thématiques. Paquet de papiers de taille différentes, allumettes bizarroïdes, livres, objets.... Cependant toutes ces babioles avaient des signes caractèristiques, parfois gravés ou inscrit au rouge.
“Qu’est ce que c’est que ça ? Des vestiges ésotériques ?”



“A vos marques...”
Il rit un peut en chahutant le groupe d’élève autour de lui et joue avec le bâton de relais qui tombe au sol. Ainsi il se fait passer pour un cancre, encore. Au moment où il se pencha vers l’objet il effleura une petit marque sur chaque semelle de ses baquette.
“Prêts...”
Il s’empresse de le ramasser et fait une remarque impertinente sur la prof. Puis il se prépare à prendre une bon appuie. Il fait une grimace pendant que personne ne remarque l’activation des runes.
Le principe de l’épreuve est simple : un simple exercice de passage de relais sur un kilomètre entre quatre élèves. Seul détail fort inhabituel : l’autorisation d’exploiter ses pouvoirs magiques pour pouvoir prendre de l’avance, voir éliminer les concurrents.
Kyle Lyodd, il n’est pas le plus dangereux des premiers coureurs. Maîtrise de la lumière le mettant à l’abri de tout, il jouera su ses capacité physiques pour prendre une place honorable pour l’équipe blanche
Il y avait six équipe en compétition, et chaque premier représentant donnait tout ce qu’il avait dès le départ.
Marius Illian, une véritable asperge aussi solide qu’un tank grâce à sa connaissance de la terre. L’attaquer serait stupide et risqué. Surtout inutile. une fois il a recréé un marteau que a fauché ses concurrents. Il ne reste plus qu’à espérer que la carrure massive cache une masse suffisente pour le ralentir et compecher pour la longueur de ses jambes. Les verts prendront un léger retard.
Alice Standford, rouge, n’est pas la plus rapide, loin de là. Ce serait sans doute le frein de son équipe, et occasionnera un retard. Retard qui sera sûrement rattrapé dès le second coureur, Mikael, le meilleur coureur de la classe qui n’aurait pas à se soucier des autres équipes qui pourraient lui mettre le baton dans les roues. Plus effrayant cependant, Alice maîtrise l’eau, et se spécialise dans la création d’obstacles et dans l’aménagement du terrain pour son équipe.
Marie Isabigaël, sans doute la plus virulente concurrente de la première ligne représentait l’équipe bleue. Elle contrôlait le feu et avait une dent contre lui depuis qu’il avait osé se moquer de son couple. Il faudrait distancer cette adolescente très vite si l’on ne veut pas finir en barbeuc’.
Liam Shu Mey pour l’équipe jaune était sans doute le plus dangereux de la première ligne. D’affinité foudre, il avait une capacité d’accélération qui le classait parmi les meilleurs sprinters en longue distance dans la classe. Et il risquait de prendre un trop grande longueur d’avance qui serait irrattrapable par la suite.
“Partez !”
Et le coup de sifflet retentit dans l’air : lui, fit un départ éclair.
Nathan, porteur du témoin noir, avait la meilleur vitesse de réaction et fut le premier à partir. Il était bon coureur si l’on ne prenait pas le facteur exorciste en compte. Il était bon tricheur pour transformer ces capacité en talent au moyen de magie à base de rune. Généralement, il en avait toujours une ou deux planquée sur lui pour améliorer ses forces de façon discrètes.
Hehwaz, Thurisaz et Uruz. Trois symboles gravés dans un cercle dans le caoutchouc des différentes semelles qui s’activent graduellement pendant les première secondes du sprint et qui ont un effet tout simplement miraculé. Le premier active le cercle à chaque foulée et permet un progression rapide. Le second catalyse l’énergie dégagée par le poids au moment du choc avec le sol pour l’orienter vers Uruz qui, la subliminal, la relâche afin de donner une impulsion supplémentaire à chaque : le tout est pensé pour éviter de gaspiller de l’énergie physique et d’améliorer la puissance de course.
Et le tout est in détectable. Mieux encore, le moment où le sort se met réellement en marche est calculé pour être celui où Liam est sur le point de dépasser au moyen de son accélération. Ou comment voler la vedette à un frimeur.
Nathan avait pris la tête. Et puis il aimait prendre la tête aux autres.
Ce simple fait plus permettait de distancer définitivement Kyle, potentiellement Marius.
Les deux filles et la dynamo étaient des problèmes persistant. En fait, à ce moment là, Nathan craignait le plus la solidarité féminine. Qui pouvait autant se révéler son plus grand ennemi que son meilleur allié à cause d’un mauvais agencement.
Le cauchemar était plus plus probable que le rêve. Nathan voyait la réflexion de l’horizon sur son couloir de course se modifier. Pourquoi avait-il fallu qu’il s’amuse à démolir le couple de Marie déjà ? Ah oui, parce que son petit ami, Dylan avait un tête qui lui revenait pas et qu’il sentait l’hypocrisie à plein nez en bon futur exorciste indigne. Oh et puis parce que PERSONNE n’a le droit de lui piquer sa part d’ananas, et surtout pas un vendredi soir. Nathan continuait à courir au même rythme sans souffir de la fatigue des muscles mais en plissant les yeux, flairant l’illusion à plein nez.
Il s'élança sans ralentir vers l'étendue douteuse avant...
"Oh le c..."
...de réaliser qu'il s'agissait d'une couche de glace au moment où il commença à perdre l’équilibre... et dévaler la piste vers l'avant... Ses cheveux roussirent subitement lorsqu'une de boule de feu passa près de sa tête, finalement, merci la glace. Nathan sourit, il avait de la chance.
"Hehwaz."
La gerbe de feu poussée par un faux courant d'air se redirigea vers la glace devant lui pour la faire fondre alors que Nathan n'avait pas encore glissé jusque là. Il pourrait repartir d'un bon pied. C'est ainsi qu'il évita à un marteau de roche de l'écraser. Décidément qu'est ce qu'il a fait pour que le monde s'acharne sur lui mis à part montrer de bons résultats aux cours d'EPS ? ... Ah, ça tombe sous le sens.
La dynamo et l'avait dépassé maintenant, la lampe gagnait beaucoup de terrain grâce à son invulnérabilité.
Notre protagoniste réfléchissait à toute vitesse. Son petit sort mettrait du temps pour redémarrer convenablement. Et les concurrents qui risquaient de de l'attaquer allaient forcément lui faire perdre des places. Bon, quit à tricher, autant le faire jusqu'au bout. Nathan fit quelques signes discrètement après avoir attrapé un caillou projeté par le marteau. Il jeta la caillasse au loin.
Berkanno, Hagalaz, Is... Le commencement, forces destructrices et anéantissement. En d'autre terme une lame d'air immense et dangereuse qui attaque toute le monde sur un trajectoire contraire au sens de la course.
Algi et Uruz... Bouclier et force, c'est ce qu'il utilisa pour ne pas subir les effets de sa propre attaque comme la dynamo...
C'est de cette façon que Nathan réussit à remonter sa position dans la course et atteindre le point de transfert du témoin, une demi-seconde après Kyle...
Nathan reprit son souffle difficilement. Bon, il avait pas véritablement gagné mais sa prestation était tout à fait honorable.

"Randall ? Pourquoi donc ?"
Nathan regarda Eric d'un air surpris, comme si la réponse était évidente.
"La gloire et le pouvoir bien sur !" Eric haussa un sourcil.
"Entre autre..." nuança la tête nouvellement teinte. "Je suis un peu taré tu sais, mais je pense que si je vais à cette Académie, j'en saurait suffisamment sur les exorcistes et les spectres pour atteindre mon but..." rit-il.
Eric arrêta de mâchouiller son stylo vidé durant le contrôle qu'il venait d'achever.
"Oh ? La domination suprême."
Nathan sourit de façon insolente et répondit juste avant de se faire disputer par le surveillant et revenir à sa copie de mathématiques.
"Presque, la fin de cette ère de terreur."

-Compétences spéciales :
Dessiner rapidement (+20)
Faire des avions à papier (Maîtrise), Origami (+40)
Insolence (+30), Répliques stupides (+40)
Réagir rapidement face à des situations inconnues (Maîtrise)



~Vous derrière votre ordinateur~

-Votre nom (ou pseudonyme habituel) : LoKi / M.K. / MJ-sama / Esthen

-Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Aucune idée. J’aime écrire !

-Comment avez-vous connu le forum ? Double compte

-Avez-vous lu le réglement ? Oui, évidement. Auto validation tant qu'on y est !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un infiltré connu de tous : "Gauthier, Nathan Gauthier !"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 Series Marvel avec des héros connu de tous et toute
» Thesk, calendrier connu de tous et année en cour.
» [Antoine Gauthier de la Motte] Une discussion courtoise
» Joyeux noel à tous!
» Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exorcists world :: Présentations :: Présentations. :: Présentations validées.-
Sauter vers: